: Des Archives : La Monastère CORBII DE PIATRA

- 4 -
23 avril 1615 (7123)

Par la grâce du Seigneur, Io, Radul voevod si domn, fils du trépassé Mihnea voevod. Je donne ce commandement au prieur Veniamin du Saint Monastère d'Arges, qu'il lui appartienne tout le village Corbii et avec tous les Roumains et avec tout le revenu. Parce que ce village, Corbii, a été l'héritage de la religieuse Magdalina, jupânesei de Crajaiu pour héritage et avant-héritage. Quand c'était pendant les jours du vieux Basarab voevod, Magdalina, la religieuse, avait un monastère à Meris. Elle est donc allé chez Basarab voevod et lui a consacré le monastère et le village Corbii, avec la précision que, s'il lui arrive la mort, qu'elle soit enterrée dans le monastère. Peu de temps après, lui arrivant la mort, elle a été enterrée là où elle avait souhaité, dans le vestibule de l'église. Et Basarab voevod a rajouté au monastère et au village Corbii, aussi les possessions de la religieuse Magdalina, et il les a données au saint monastère de Arges, pour que ce soit de l'aumône, pour sa commémoration, là ou est enterré son corps, et depuis et jusqu'à présent c'est le cours de l'année 112 et le saint monastère est resté depuis et jusqu'à présent en bonne paix. Et à présent, pendant mon règne, quelques gens ont prétendu être des arrière petits-neveux de la religieuse Magdalina et ont accusé le prieur Veniamin devant moi. Et ces gens, Dragoiu et Mircea Stanila, soutenaient cela : qu'ils sont de la parenté de la religieuse Magdalina, qu'ils prennent donc le monastère Merisul et le village Corbii ; voilà pourquoi j'ai justement jugé avec mes conseillers. Et j'ai vu aussi le document de Basarab voevod dans la main du prieur Veniamin, conformément auquel le monastère et le village Corbii plus haut cités ont été donnés et consacrés par Magdalina, la religieuse, à Basarab voevod, et Basarab voevod les a rajoutés au saint monastère d'Arges et a enterrée la religieuse dans le monastère. C'est pour cela que ces gens sont restés pour être jugés devant moi, parce qu'ils n'ont pas eu ni des preuves, ni rien. Et moi, ayant vu le don ancien, je l'ai donné aussi au prieur Veniamin, que le village Corbii et le monastère Merisul appartiennent au saint monastère d'Arges, que ce soit pour aide et nourriture aux moines et par personne à modifier, selon mon commandement. Que les choses se passent conformément à mon commandement, non pas autrement.

Ecrit : le mois d'avril, 23 jours, l'année 7123 (1615).

Arhivele Statului, Bucuresti, (Ep. Argesului XVI/2) Le document est en D.I.R. Vallachie, B XVII-ème siècle, tome II

Page: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 

2005 - 2018 prezenti pe Internet

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (25)